mardi 25 octobre 2011

La crise des EURODETTES 2011


Avant d'être une crise financière ou économique c'est une crise politique : la faiblesse présidentialiste face au sérieux parlementaire.
Les résultats aujourd'hui :
- visibles à chaque rencontre franco-allemande,
- économiquement "les sérieux" avec des excédents  commerciaux à l'exportation (150 milliards € pour l'Allemagne), alors que le commerce extérieur est en déficit chez les "affaiblis" (plus de 7 milliards € pour la France),
- socialement, avec les mêmes avantages sociaux, "les sérieux" ont moitié moins de chômage que les "affaiblis", 
- cela avec le même euro fort.

Pourquoi ?
- sur la crise, les "affaiblis" le sont pour (se) tromper sur son origine : ce ne sont pas seulement les dépenses publiques et sociales qui provoquent la dette, mais surtout la spéculation financière qu'ils ont favorisée, avec leur fiscalité entre autres,
- sur la gestion civique, les "sérieux" ont obtenu en temps utile des efforts salutaires équilibrés grâce à un pouvoir représentatif, responsable donc constructif ; le contraire de la politique "affaibliste" des présidentialistes enfermés dans leurs conservatisme bipartisite suscitant la méfiance,
- sur la gestion économique et financière, la gestion parlementaire sert l'intérêt général davantage que les pratiques divisantes du présidentialisme, pratiques qui ont pour effet de favoriser les intermédiaires et le déséquilibre socio-économique dont ils bénéficient au détriment du travail avec la TVA.

video


Conclusion, 
pour sortir de ces crises et de l'enlisement qu'elles provoquent, il faut, D'URGENCE, 
- réformer la TVA en la rendant redistributive socialement avec la TVA à récupération partielle, la TVAP ;
- pour la France, en finir avec ce régime présidentialiste, soutenu par ceux qui en profitent, mais qui lui nuit en tout et de plus en plus, surtout aux Français et à leur avenir.

Ce que propose depuis plus de 2 ans "France, pour sortir de l'enlisement, 2 mesures simples", le premier essai de Trevor Narg.     http://equilibre.typepad.com/trevornarg/



En ne focalisant que sur les aspects immédiats de ces crises, certes préoccupants, plutôt qu'en sortir, les responsables en perpétuent les effets ; de plus au profit de leurs manipulateurs. 
A continuer ainsi, c'est l'installation de la Chine qui, consolidant sa pénétration en Europe, règlera le problème*. 
Alors qu'il peut être traité en l'abordant sur ses causes, comme le veut la logique élémentaire. 
Encore faut-il le vouloir !

* Et là c'est "2053 le réveil", 3e tome de sa trilogie, dont une éventualité se réaliserait...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire